• Le guetteur et l'oiseau

    Le guetteur et l'oiseau

     

    Fallait-il que je l'entendisse

    Le chant de ce petit loriot?

    Afin que de mes yeux je visse

    Le plumage du bel oiseau?

     

    Ses pattes quittant l'abreuvoir,

    Bruissement d'ailes si soudain,

    Avant mêm'que ne pus le voir

    Il avait quitté mon jardin.

     

    Depuis ce jour je garde espoir

    A ma fenêtre le matin:

    J'épie le traitre, l'abreuvoir,

    Qui ne me fit de signe aucun

     

    Lorsque, de son bec, l'orgueilleux

    Frappa trois coups en mes pensées,

    Trois petits coups juste avant que

    Le rideau il n'eût fait tombé!

     

    Alain


  • Commentaires

    1
    Shah-nissar
    Jeudi 16 Octobre 2008 à 21:17
    Très joli poème !
    2
    coryphee
    Mercredi 11 Février 2009 à 15:26
    Adorable ce po? qui montre bien votre attention ?a nature et ?es h? de plumes...
    de plumes... comme NOUS ! A boent? Coryne H.
    3
    dorneuv
    Dimanche 3 Mai 2009 à 10:04
    tr?jolie po?, tr?plaisant a lire.
    on ne peut ce lass?e regarder la nature et puis elle nous inspire....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :